Vous êtes ici : Sciences Physiques / Naissance du système solaire
 

A l'extérieur de l'orbite de Jupiter, la rotation est plus lente, les corps mettent plus de temps pour faire le tour du disque, ce qui ralentit leur croissance. C'est pour cela que Saturne mettra un million d'années supplémentaire pour en arriver au stade de la collecte de l'atmosphère.
Au moment où Jupiter commence à se constituer son enveloppe de gaz, le Soleil termine son accrétion, il n'est plus alimenté par le disque qui l'entoure et a donc atteint sa masse finale. Il ressemble à un globe orangé, cinq fois plus gros et cinq fois plus lumineux qu'aujourd'hui. Mais cette étape ne s'est pas franchie dans le calme. Le Soleil est entré dans une phase d'activité déchaînée, cherchant son équilibre. Des panaches d'hydrogène émanaient de ses pôles à grande vitesse, ralentissant sa vitesse de rotation sur lui-même. Il répandait un vent de particules partout autour de lui, un vent bien plus dense, bien plus rapide et bien plus soutenu que celui d'aujourd'hui, puisqu'il fera perdre au Soleil plusieurs pourcents de sa masse. Cette crise de jeunesse est appelée la phase T Tauri, du nom d'une étoile variable dans la constellation du Taureau, servant d'exemple type d'étoile en cours de formation.

Le vent T Tauri va souffler et dissiper le gaz du disque en deux ou trois millions d'années ; cette dissipation des gaz légers va entraîner la dissemblance qui existe entre les planètes géantes Jupiter et Saturne d'une part, et Uranus et Neptune d'autre part. Les deux premières ont grandi assez vite pour qu'après un million d'années, au moment où le vent T Tauri du Soleil a commencé à souffler, elles aient atteint - ou soient sur le point d'atteindre - une masse suffisante pour accumuler les gaz légers de la nébuleuse encore présents dans le disque.
Par contre, Uranus et Neptune étaient trop loin du Soleil, elles tournaient trop lentement pour accumuler des planétésimaux aussi efficacement que leurs deux consœurs : le vent T Tauri avait déjà fait des ravages et était même déjà retombé quand elles rejoignirent la masse critique pour la capture d'une atmosphère d'hydrogène et d'hélium, soit sept et quatorze millions d'années après le début, respectivement.

 

 
[ 1 - 2 - 3- 4 - 5- 6 - 7]