Vous êtes ici : Sciences Physiques / Naissance du système solaire
 

La sédimentation des poussières représente une étape fondatrice : une fois arrivé l’achèvement de celle-ci, sonne l’instant zéro de l’histoire de notre Système Solaire, son véritable acte de naissance.
La température à laquelle sont soumis les grains de poussière dépend de leur distance au futur Soleil. Cela va profondément influencer leur composition chimique. Au-delà de mille degrés, seuls les composés les plus réfractaires, les plus résistants à la chaleur, peuvent subsister. C'est le cas des silicates, des sulfures et des métaux comme le fer et le nickel oxydés. Lorsque l'on s'éloigne vers l'extérieur, et que la température passe sous les deux-cents degrés, les composés organiques, à base de carbone, se condensent autour des grains de silicatés et métalliques précités. Et enfin, suffisamment loin du jeune Soleil, où il fait une cinquantaine de degrés sous zéro, la glace peut recouvrir les grains de poussière. Ils arborent donc une structure en couches : silicates et métaux au centre, matière carbonée autour, le tout entouré de givre d'eau. L'eau est présente en grande quantités dans le disque, ainsi, lorsqu'on dépasse une certaine distance, on atteint un piège froid, qui condense les molécules d'eau sur les grains de poussières, les rendant soudain plus gros et plus lourds. Cette distance au proto-Soleil est proche du quintuple de celle de la Terre actuellement. Ce n'est pas pour autant que la turbulence du gaz cesse d'avoir une influence sur ces cailloux. Elle va les rassembler dans des sortes de tourbillons, où ils vont s'agglomérer pour devenir des énormes rochers, de plusieurs centaines de mètres, en une poignée de décennies seulement.

Alors commence l'indépendance des blocs solides sur le gaz. Désormais, ce dernier occasionnera toujours des frottements, mais sans plus les contraindre à modifier leur orbite. Mais alors que jusqu'ici, les rochers n'avaient comptés que sur les rencontres douces et le confinement dans les petits tourbillons qui parcouraient le disque de gaz pour s'accoler ensemble, une fois atteinte la taille de plusieurs kilomètres, ils disposent d'une nouvelle arme pour assurer leur croissance : l'attraction gravitationnelle.

 

 
[ 1 - 2 - 3- 4 - 5- 6 - 7 ]